<< Retour vers accueil

 >> Commerce

Marché dominical

Agriculture

        

Sur cette page

Marché d'antan

Renouveau

Organisation

Photographies

    

Marché dominical

        

   

Références  

Informations communiquées par Mr  Denis Féjean.

Visites sur place. 

    

         

 

 

     

     

Le marché d'antan

    

   

Située au croisement de 2 axes : Est-Ouest (Lannion-Morlaix) et Nord-Sud (bord de mer-campagne intérieure), Plestin-les-Grèves a toujours été un lieu d'échange et de commerce c'est-à-dire une "place de marchés et de foires".   

Ce type d'activité était, par le passé, un point fort de l'économie plestinaise. 

     

     

Un extrait du registre des délibérations datant de Juillet 1834 donne les tarifs des droits de location des places relatives, non seulement aux places du Bourg et des voies publiques (marchés, foires), mais à la Grande Halle (ou Halle au froment) et à la Petite Halle (également appelée Halle aux bouchers).

   

  Le détail des tarifs de l'époque donne une liste assez précise des marchandises vendues et fournit par conséquent un éclairage intéressant sur la vie économique de l'époque.

   

Grande Halle

Art.1- Chaque sac de froment contenant un hectolitre, représentant l'ancienne mesure de Plestin exposé en vente (un quart de mètres carrés) 

10cts

Art.2- Chaque bras de lin ou 10 kilogrammes est censé occuper un 8ème de mètres carrés. 

5cts

Art.3- Chaque étalage de Draps, Chapeaux, Soieries, Orfèvrerie, et quincaillerie, sur échoppe ou autrement est censé occuper 4 mètres carrés. 

1franc 60cts

Art.4- Chaque exposition en vente sur échoppe au autrement de blancs, mouchoirs, toiles, ou merceries est censé occuper 2 mètres carrés. 

80cts

Art.5- Tout autre marchandise exposée en vente et qui ne se trouve pas dénommée ci-dessus est censé occuper 2 mètres carrés. 

80cts

Petite Halle

Art.6- Chaque exposition en vente de viande sur étaux ou échoppes est censé occuper 1 mètre carré. 

10cts

Places du bourg et voies publiques

Art.7- Chaque étalage de Draps, Chapeaux, Soieries, Orfèvrerie, et quincaillerie, sur échoppe ou autrement est censé occuper 4 mètres carrés.  

80cts

Art.8- Chaque étalage en vente sur échoppe ou autrement de friperie, ferraille ou mercerie est censé occuper 2 mètres carrés. 

40cts

Art.9- Chaque étalage de plants de choux, par mètre carré  

20cts

Art.10- Chaque étalage de petite épicerie, chardelles de suif, savon, résine, et autres de cette nature, sur échoppe, paniers ou à terre est censé occuper un quart de mètre carré.

5cts

Art.11- Chaque étalage de poissons sur échoppe, bancs, tables ou paniers ou à terre est censé occuper un mètre carré.

20cts

Art.12- Chaque étalage de pots de terre, tuiles, écuelles et autres semblables est censé occuper un demi-mètre carré.

10cts

Art.13- Chaque étalage de sabots, vaisselles, ustensiles en bois et autres objets non décrits ci-dessus est censé occuper un demi-mètre carré.

10cts

Art.14- Les jours de foire seulement chaque étalage de boulangerie ou de fouasserie est censé occuper un mètre carré.

20cts

Art.15- Tous les articles jusques et non compris le quatorzième ci-devant paieront un double droit les jours de Foires.

    

Art.16- Chaque cheval ou jument attaché contre des maisons ou murs sur la place du Bourg, rues ou voies publiques aboutissant au bourg est censé occuper 1 mètre carré. 

20cts

Observation 

L'article16 n'est porté que pour faire cesser l'abus constaté par les habitants d'attacher leurs chevaux contre les maisons et de gêner ainsi la circulation. Il est spécifié qu'on leur laisse le temps de charger et de décharger leurs chevaux.

Enregistré à Plestin le 11 juillet 1834.  

   

   

Retour vers haut de page

    

   

   

   

Renouveau (fin XXe siècle)

   

  

Rappel

   

Plestin-les-Grèves est une commune rurale de 3500 habitants hors saison, près de 10 000 en été. Située sur la côte Nord de la Bretagne à la limite entre les Côtes d'Armor et le Finistère, elle est à mi-chemin entre Morlaix et Lannion. 

Ses activités principales sont l'agriculture, le commerce (plusieurs supermarchés, nombreux petits commerces, marché dominical) et le tourisme (port de plaisance, plages, école de voile et de char à voile, hébergements de plein air communal et privés, camping à la ferme, hôtels...).     

La commune de Plestin-les-Grèves est chef-lieu de canton et dépend de l'arrondissement de Lannion et du département des Côtes d'Armor (Trégor - Bretagne).

   

Au XXe siècle, l'importance du marché a progressivement diminué après la guerre 39-45 et ce jusqu'au début des années 70. 

Les raisons étaient : le développement du commerce de moyenne et grande surface et l'usage intensif de l'automobile qui ont rapproché Morlaix et Lannion, également "places de marchés", de Plestin-les-Grèves.

   

Le jour du marché était alors fixé au mercredi suite à un arrêté de Juin 1931 qui interdisait tout déballage sur le territoire de la commune sauf le mercredi jour de marché, et les jours de foires.

Depuis toujours, 5 foires à dates fixes se tenaient à Plestin-les-Grèves, le mercredi aux mois de Février, Mai, Juillet, Octobre et Décembre.   

   

En Octobre 1971, le Conseil Municipal décidait du transfert du marché sur la Place du 19 Mars 1962 (parking de Kérilly). Puis, en Juin 1972, un arrêté décidait de la tenue du marché sur cette même Place pendant la période du 15 Juin au 15 Septembre.

  

  

Le marché dominical

  

En Juin 1978, un nouvel arrêté, déterminant, décide de la tenue du marché le dimanche et non plus le mercredi.

Une nouvelle dynamique était souhaitée par les commerçants qui souhaitaient exploiter la possibilité de synergie entre le marché forain et le commerce local. La gestion du marché fut d'ailleurs confiée au Comité des Commerçants.

Devant quelques réticences de commerçants non sédentaires, le Maire fit remarquer que les consultations nécessaires avaient été menées, que la fréquentation était en augmentation (80 stands contre un quinzaine le mercredi) et que la décision s'inscrivait dans le sens d'une circulaire ministérielle (du 31 Mai 1978) encourageant le développement des marchés forains.

   

La situation n'a pas changé depuis lors. En ce début de XXIe siècle, le marché dominical fait partie intégrante du paysage plestinais. Par contre, toutes les foires ont disparu.

        

  

 

           

Retour vers haut de page

   

   

 

             

   

Organisation

          

   

     

Lieu

   

  Le marché se tient chaque dimanche matin au centre du bourg.

- Sur la Place du Bourg et la Place de l'Eglise, entre la Mairie et l'Eglise paroissiale. Près de la Mairie, la circulation est maintenue dans la direction Morlaix-Trémel.

- Sur la petite rue, la rue des Prairies, entre la Place du 19 Mars 1962 (parking de Kérilly) et la zone mentionnée ci-dessus. 

- Sur la Place du 19 Mars 1962 elle-même.

Au total, un peu moins moins de 750 mètres linéaires sont disponibles, la profondeur allouée à chaque stand étant variable.

   

   

Hors saison, seule une partie du parking de Kérilly est allouée au marché, ce qui permet de disposer de places de parking à proximité immédiate.

   

Par contre, pendant la saison d'été, le parking de Kérilly est entièrement couvert de stands. Les automobiles se garent par conséquent dans la zone bordant l'axe Morlaix-Lannion et sur le parking de la grande surface située à 300 mètres. 

La circulation s'en trouve systématiquement ralentie.  

      

Le marché se termine à l'heure de midi. Les exposants enlèvent leurs matériels et démontent leurs stands. Ils laissent ensuite la place aux agents communaux qui nettoient les lieux avec célérité. 

En tout début d'après-midi, le bourg retrouve propreté et quiétude. 

     

  

    

Les stands

    

Hors saison, on dénombre en moyenne 50 stands. 

Le commerce représenté couvre un domaine varié.

Par exemple :

- Fruits et légumes,

- Produits du terroir (charcuterie, fromage, miel, pain...),

- Produits de l'agriculture biologique,

- Grill, poulets,

- Pizzas,

- Poissons, crustacés,

- Fleurs, plantations,

- Bibelots, cuirs, 

- Vêtements pour enfants,

- Vêtements pour adultes,

- Artisanat d'Art,

- Crêpes,

- Vieux livres,

- Matelas, sommiers,

- ...

  

Les denrées alimentaires représentent environ 25 commerçants, les productions agricoles 10 (y compris les fleuristes et horticulteurs).

   

En pleine saison, le nombre de stands augmente sensiblement et peut atteindre jusqu'à 160 en période de pointe (sur 740 mètres linéaires, i.e. la capacité maximum). 

Tout le parking de Kérilly est alors occupé, ce jusqu'à l'axe Morlaix-Lannion. 

Des stands touristiques (souvenirs...) et plus ludiques (jouets, gadgets...) font alors leur apparition tandis qu'augmente le nombre de ceux vendant, par exemple, des fruits et légumes, des vêtements...

   

   

   

Fréquentation

   

En pleine saison la fréquentation varie entre 7000 et 10 000 personnes. 

 Le marché dominical est la première attraction de la commune.

    

En dehors des plestinais et des habitants des communes

 voisines, il est vraisemblable que la majorité des estivants de la commune et des communes voisines fréquentent le marché dominical.

    

La zone de chalandise est très vaste. On y trouve des Lannionais, des Morlaisiens, des Guingampais, et même des Brestois selon des indications recueillies auprès des commerçants.  

 

      

Retour vers haut de page

    

   

      

Photographies  

   

  

En été

   

      

      

     

      

      

    

 

      

 

 

 

    

 

Hors saison

      

      

      

      

         

             

            

 

           

Retour vers haut de page

      

<< Retour vers accueil

 >> Commerce

Marché dominical

Agriculture

_________________________________

  

* * *