<< Retour vers accueil

>> Plestin en bref

Le climat, les saisons

>> Le bourg

               

Sur cette page

Caractéristiques générales

Météo des anciens

Hiver

Printemps

Eté

Automne 

   
   
   

     

   

Le climat

   

les saisons

   

   

Références  

Informations générales.

   
   
   
   
   
   
   

          

 

   

    

- Caractéristiques générales -

  

   

Le climat est placé sous l'influence de l'océan Atlantique (climat océanique) et notamment sous celle du Gulf Stream qui baigne la façade Nord-Ouest de l'Europe.

   

Localement, cette influence maritime concerne en premier lieu toute la bande côtière sur une bonne dizaine de kilomètres. Au delà, les différences de température commencent à être plus marquées.

    

Le temps est essentiellement lié aux systèmes perturbés prenant naissance sur l'Océan Atlantique. Les dépressions se succèdent, et, selon la latitude du centre dépressionnaire, elles sont plus ou moins marquées (vent, pluie) au passage des fronts chauds puis des fronts froids.

     

La zone côtière proche du bord de mer (sur cent à deux-cents mètres) est évidemment la plus exposée aux vents dominants d'Ouest et surtout de Nord-Ouest. Les vents au dessus de quatre-vingt dix kilomètres/heure sont  redoutés. 

  

Cependant, Plestin-les-Grèves a un relief vallonné et les nombreux talus plantés d'arbres (voir la section consacrée au bocage) constituent une protection efficace contre le vent. 

Plestin-les-Grèves étant une région très boisée, elle bénéficie d'une douceur de vie assez remarquable par rapport à d'autres parties de la côte Nord.

   

La douceur de l'hiver permet à certains arbres et arbustes d'ordinaire méditerranéens de supporter la période hivernale sans grand dommage (mimosa, palmier...).

  

L'absence de fortes gelées en début de printemps permet la culture et la production précoce de légumes.  

   

   

   

   

   

La météo des anciens 

  

   

La lune

Pour le paysan, la lune a une influence non négligeable sur le temps. 

Si le temps n'est pas beau avant la pleine lune et si la pluie persiste à ce moment là, alors il pleut dans les trois jours qui suivent.

Si la lune est blanche à Noël, la récolte du lin sera bonne.

Si la lune d'avril déborde sur mai, "c'est pire que le diable".

   

Le soleil, le ciel

L'observation du ciel au lever et au coucher du soleil est fondamentale. 

Si le soleil est rouge au lever, le temps sera beau ; s'il est rouge le soir, le lendemain verra du vent et de la pluie - Ruvijinenn deuz an noz, Glao pe avel antronoz -

Lorsque le soleil est cerclé de près, la pluie n'est pas à craindre, quand il est cerclé de loin, on peut envisager un travail demandant un sol sec - Kelhiet an heol a-dost : glao a-bell, Kelhiet an heol a-bell : glao a-dost -

Des nuages au soleil couchant sont un signe de pluie. Quand ces derniers se présentent sous la forme de petits moutons - deñvedigou -, c'est signe de pluie et de vent.

  

Le vent

Le vent du nord - avel greh - amène un temps sec, le vent du sud - avel draoñ - amène la pluie. 

Quand le vent vient de la mer, plus particulièrement de la direction de Saint Pol de Léon - an avel 'zo kastellet - cela conduit à un temps variable.

 

La neige

Si la neige ne fond qu'en partie sur le sol, d'autres chutes de neige sont à craindre (la neige appelle la neige).

  

La brume

Quand elle vient de la mer, on peut craindre des fortes chaleurs "à fendre une porte".

  

L'arc-en-ciel

Chacun sait, évidemment, qu'il boit l'eau par ses deux extrémités. 

Pour le faire disparaître, il faut cracher dans sa main et y tracer un signe de croix.

L'arc-en-ciel du matin est signe de beau temps - Gwadig ar glao deuz ar beure, Tap da falz ha kê d'ar mene - (Arc-en-ciel le matin, prends ta faucille et va à la montagne). 

Par contre, l'arc-en-ciel du soir annonce de la pluie ou du vent pour le lendemain - Gwadig ar glao deuz an noz, Glao pe avel antronoz -

  

Les animaux

Des oiseaux de mer se dirigeant vers le Méné (montagne au sud du Trégor Ouest) annoncent la pluie. 

Quand ils se dirigent vers la mer, c'est signe de beau temps (ou d'une amélioration du temps).

Un pivert qui chante : il faut s'attendre à de la pluie ou du grand vent.

En fin de journée, le croassement de corbeau répété deux fois de suite annonce de la pluie ; par contre, s'il est triplé, le beau temps est attendu.

Les pigeons chantent-ils fréquemment ? Si oui l'orage et la pluie sont imminents.

Le sifflement du merle en milieu de journée annonce aussi du mauvais temps.

Si les poules rentrent de bonne heure dans leur abri, cela signifie du beau temps pour le lendemain, mais si elles se couchent tard, c'est la pluie.

Les vaches beuglent en sortant de l'étable annoncent que la pluie arrive. En hiver, si elles courent dans les champs et s'agitent dans leurs étables, alors il va faire froid - rust 'vo an amzer -

Les mêmes principes s'appliquent aux chevaux, en fait, l'excitation des animaux annonce un temps venteux.

Le mauvais temps est prédit aussi par le chat s'il s'approche du foyer et présente son dos aux flammes. Le chat, toujours lui, peut annoncer qu'en présence de neige au sol il va encore neiger s'il passe la patte par-dessus l'oreille (ce qui peut être confirmé si, de plus, si la cheminée ne tire par bien).

  

Les végétaux

Le flétrissement des feuilles de choux, de trèfle et de betteraves est signe de mauvais temps.

  

Le calendrier, les saints

Le gel arrive souvent huit jours avant la Chandeleur (2 février) et dure encore huit jours après en se renforçant.

De la gelée blanche le Vendredi Saint signifie que, pour l'année en cours, le gel risque fort de venir sans se faire annoncer. Il ne faut donc pas planter trop tôt les pommes de terre.

Lorsque le vent est bien placé le dimanche des Rameaux (Nord, Nord-Est) pendant la messe de bénédiction du buis, alors on peut espérer du beau temps pour la future moisson. Lors de la lecture de l'évangile, il s'agit de bien repérer la direction du vent.

Les vipères sortent des talus aux Rameaux, elle y retournent à Pâques car une semaine de froid est prévue (les saints sont voilés dans les églises et par conséquent, ils ne peuvent plus commander le temps).

Le lin se sème ni trop tôt, ni trop tard, entre la Saint Georges et la Saint Marc.

Le lin fleurit au moment de la Saint Pierre.

Le 19 Mai, le jour de la Saint Yves, la pluie fait souvent son apparition. Une gerbe de lin est mise autour du chapeau, elle doit être assez longue pour en faire le tour.

Les six derniers jours de l'année et les six premiers jours de la nouvelle année sont observés avec une attention particulière. Le temps noté pour chacun de ces douze jours - gourdeiziou -  correspond à celui des douze mois de l'année. Dans cette période, certains paysans observent le temps demi-journée par demi-journée et en tirent des enseignements pour les vingt-quatre semaines de l'année nouvelle.

    

   Sources principales : "La vertu de l'exemple" par Jacques Urcun (Ar Skol Vrezoneg - Emgleo Breiz), Conférence de D. Giraudon sur le lin (festival Dañs Treger 2007)

   

  

   Retour vers haut de page

 

 

  

L'été 2007

     

Un été "pourri" à part une semaine de beau temps début août. En Bretagne, comme partout en France, les températures et les précipitations n'étaient pas celles attendues pour la belle saison.

Plus grave, de nombreux épisodes locaux : orages, pluies abondantes ont provoqué des dégâts liés aux inondations. Plestin-les-Grèves n'a pas été épargnée lors d'une pluie d'orage qui, durant plus de 3 heures, a provoqué des ruissellements spectaculaires et l'inondation de plusieurs caves. 

La prise de conscience d'un dérèglement climatique a été très nette et 2007 marque un tournant de ce point de vue.

        

    

 

  

L'été 2006

     

Une vague de chaleur s'est abattue en Juillet sur l'Europe et notamment sur la France. Certains records ont été battus : Juillet 2006 aura été le plus chaud des mois de Juillet depuis 1950.

Après un début très chaud, une baisse est intervenue vers le 5, puis le thermomètre s'est à nouveau emballé.

D'une façon générale, cela a pour effet d'accentuer la sécheresse avec des conséquences lourdes pour la production agricole (40 départements sont sur le point de déclencher la procédure de calamités agricoles). Des arrêtés de limitation de l'usage de l'eau ont été pris dans 62 départements.

Hormis l'Ile et Vilaine, la Bretagne est épargnée (de même que la Normandie). Le soleil a brillé mais, sauf exception, les températures sont toujours restées en deçà de celles observées dans le reste de la France. 

          

     

  

L'année 2005

     

En 2005, la moyenne annuelle a été légèrement supérieure aux normales : de 0,5 °C environ.

  

L'été a été d'une durée exceptionnelle, de mi-Juin à fin Octobre au détriment de l'automne qui n'a quasiment pas existé.

   

Dans la région, le nombre d'heures d'ensoleillement a été supérieur aux moyennes de la dernière décennie de 10 à 20%. Dans les Côtes d'Armor, l'écart a été en moyenne de 160 heures i.e. 1672 heures contre 1512.

 

En revanche on a enregistré un déficit de pluie de 10% environ sur le Nord Bretagne contre 30% voire plus sur le Sud de la Bretagne.

   

Sur la Côte Nord de la Bretagne, les pays qui ont bénéficié le plus  d'un ensoleillement amélioré (près de 1800 heures) sont ceux qui vont de la Baie de Morlaix jusqu'à Paimpol, dont la région de Plestin-les-Grèves.

    

 

   

 

    

Mimosa en fleur (fin janvier) Camélia (début février)

   

   Retour vers haut de page

     

  

 

  

   

- Hiver -

   

    

La température moyenne est de l'ordre de huit à dix degrés, la fourchette classique étant de cinq degrés le matin à dix-douze degrés l'après-midi. 

  

Les jours de neige sont peu nombreux (deux à trois jours, une semaine exceptionnellement) voire inexistants certaines années.

    

Comme partout en France, l'hiver 2006-2007 a été exceptionnellement doux. Une petite période fraîche a pu être notée en novembre 2006, puis une autre un peu plus marquée courant janvier 2007. Cependant, la température n'est pas réellement descendue en dessous de zéro le matin (sauf exception) et il n'y a pas eu de neige (quelques averses de neige fondue), la température remontant à 5-6 degrés en journée. Par contre, les journées de pluie et de vent ont été nombreuses, la température oscillant entre 7-8 degrés le matin et 11-12 degrés en journée. En fait, comme cela a été le cas généralement en France, l'hiver a été exceptionnellement doux avec une moyenne des températures supérieure de plus de 2 degrés par rapport aux normales saisonnières. Du côté des précipitations, les pluies ont été conformes aux moyennes habituelles si bien que la région de Plestin ne devrait pas souffrir de sécheresse. On a pu observer des précipitations d'un niveau supérieur au Nord-Ouest de la Bretagne (Léon), dans le Centre Bretagne et dans la région de Rennes. Le Printemps a fait une entrée surprenante dès fin février avec l'apparition des primevères et des jonquilles et les premières fleurs des arbres comme le prunus. Les mimosas ont été précoces cette année puisque dès fin janvier, la couleur jaune était fièrement affichée.  Par beau temps, le bord de mer avait un petit air de Côte d'azur.

             

L'hiver 2005-2006 avait été marqué par l'alternance de périodes de froid (3 grandes périodes) et de vent/pluie. Les températures négatives ont été fréquentes le matin (une vingtaine de jours au total) sans cependant descendre en dessous de -2  degrés. En journée, la température remontait en général jusqu'à 3 à 5 degrés. Les jours de neige ont également été plus fréquents que les autres années (une dizaine au total) mais la couche a rarement dépassé les 2 à 3 centimètres, la remontée des températures en journée permettant aux automobiles de rouler sans difficulté. L'arrivée des beaux jours s'est fait attendre, la floraison des mimosas n'intervenant que début Mars (mi-Février habituellement). 

     

   

 

Si la pluie et le vent obéissent au régime des dépressions venant de l'Atlantique, il est rare qu'une éclaircie ne vienne pas égayer une journée de pluie et, de ce fait, il est pratiquement toujours possible de trouver un moment dans la journée pour effectuer une à deux heures de marche sans parapluie.

   

 

   

         

   Retour vers haut de page

   

    

  

 

  

- Printemps -

   

Le printemps .....

   

 

   

     

Retour vers haut de page

  

   

  

 

   

- Eté - 

  

La température moyenne en été est de l'ordre de vingt à vingt-deux degrés. 

  

En général, les jours de pluie ne sont pas si fréquents, même si certains étés sont "pourris" (sur une période de quelques semaines), beaucoup d'autres voient un ensoleillement durable. Quand la pluie est là, l'évolution rapide de la météo fait que les éclaircies réapparaissent très vite. 

  

Les températures élevées sont rares, trente degrés est exceptionnel, les maxima couramment observés étant de l'ordre de vingt-cinq à vingt-six degrés.  

   

Par temps chaud, la brise thermique de bord de mer assure une température agréable sur les plages ce qui permet de rester au soleil  sans souffrir de la chaleur. 

Cette brise garantit aux amateurs de voile (bateaux, chars) la pratique de leur sport dans de bonnes conditions.

    

La baignade est particulièrement agréable à marée haute l'après-midi quand le sable a été réchauffé par les rayons du soleil. Cela permet à l'eau de mer d'atteindre dix-neuf à vingt degrés, ce qui n'est pas si fréquent en Bretagne.   

La faible pente des grandes plages fait le bonheur des enfants et permet des baignades en toute sécurité. 

  

 

   

            

  Retour vers haut de page

   

   

 

  

- Automne -

   

L'automne .....

   

 

   

     

Retour vers haut de page

      

<< Retour vers accueil

>> Plestin en bref

Le climat, les saisons

>> Le bourg

   

____________________________

  

* * *