<< Retour vers accueil >> Bord de mer, plages >> La campagne Sites & visites

        

Sur cette page 

Plestin-les-Grèves 

Visite des sites

Grand Rocher

Thermes du Hogolo

Chapelles

Manoirs

Journées du patrimoine

Canton

S&V du canton

Région

Trégor

Finistère Nord

   

   

Sites & visites

   

   

   

Références

Informations et plaquettes des Offices de tourisme. Presse locale : Le Télégramme, Ouest-France, Le Trégor. L'Hebdo du Finistère spécial Parc & Jardins (supplément au progrès de Cornouaille, Courrier du Léon et du Trégor).

   
   
   
   

           

 

  

  

Visite des sites

       

      

Renseignements à l'Office de tourisme 

(voir les coordonnées sur la page d'accueil)

    

  

NOTE

La description des sites locaux est en général donnée séparément sur d'autres pages (consulter les différents items sur la page d'accueil). 

      

_____________________

   

 

  

Plestin-les-Grèves

   

(Plistin)

  

  

Le Grand Rocher

(Ar Roc'h Hir Glas)  

  

Sur la route Morlaix-Lannion, deux grandes lignes droites, celle de Saint-Efflam puis celle de Saint-Michel-en-Grève sont séparées par une courbe très serrée au dessus de laquelle s'élève le Grand Rocher : "Ar Roc'h Hir Glas". 

  

   

Fier et solitaire, le Grand Rocher renferme mille secrets.

L'accès au sommet se fait par un chemin situé sur son flanc Est. Une fois arrivé sur place, ce belvédère naturel permet de mesurer l'immensité de la Lieue de Grève côté mer. 

     

 

Côté terre, un grand bois est caressé par les vents de la mer. Le site permet la découverte d'une grande variété d'espèces végétales, dont certaines sont relativement rares sur le littoral trégorrois... sans oublier une réserve importante de chauves-souris.

        

     

Toute l'année, visite guidée et randonnée pédestre 

Renseignements à l'Office du tourisme et à Ti an Holl.

   

 Eté 2006, visite guidée du Grand Rocher le jeudi à 15h00

      

   

Retour vers haut de page

   

  

   

  

Thermes du Hogolo

    

Il s'agit d'établissement de bains romain composé d'une succession de salles : vestiaire, salle froide, pédiluve, salles tièdes pour s'acclimater aux températures plus élevées là où on se faisait masser, doucher et enduire d'huiles et substances odorantes. 

Venait ensuite le bain chaud. Finalement, le baigneur se plongeait dans un bain d'eau froide. 

Certaines salles étaient chauffées par le sol et les parois : deux foyers l'un à l'extérieur du bâtiment, l'autre inclus dans une vaste remise.

    

      

Toute l'année, visite guidée des Thermes selon le calendrier et sur demande 

Renseignements à l'Office du tourisme et à Ti an Holl.

    

 Eté 2006, visite guidée du Hogolo le mardi  à 16h00

  

     

   

    

Chapelles

   

Pendant l'été, jusqu'au 18 Août, Visite de la Chapelle Saint-Jagut, tous les jours de 10h00 à 17h00. Visite gratuite. 

Renseignements à l'Office du tourisme.

Voir aussi Chapelle Saint-Jagut.

      

       

Les autres chapelles peuvent être évidemment vues de l'extérieur, ce qui, compte tenu de la beauté des sites, constitue un objectif  intéressant de visite sur place. 

Une suggestion : prévoir un circuit menant successivement aux chapelles décrites à la page "Eglise et chapelles"

         

Retour vers haut de page

    

   

 

  

Châteaux & manoirs

   

Pendant l'été, jusqu'au 18 Août, Visite du Château de Lézormel tous les jours de 10h00 à 17h00. Visite gratuite.

         

Certains châteaux listés à la page "Châteaux&manoirs" peuvent être vus de l'extérieur (voie publique), ce qui peut constituer un objectif  intéressant de promenade (Cf  "Guide des promenades au Pays de Plestin") .

D'autres modalités peuvent exister le cas échéant : se renseigner auprès de l'Office du tourisme.

      

Retour vers haut de page

    

   

   

  

Journées européennes du patrimoine

    

  

 Plestin-les-Grèves

  

2008

  

Les chapelles et châteaux de Plestin sont ouvertes au public le samedi 20 septembre.

   

L'Office de tourisme organise également samedi 20 après-midi, un circuit permettant aux personnes inscrites (contacter l'Office de tourisme) de visiter successivement des chapelles et des châteaux du pays.

  

L'Office de tourisme organise le dimanche 21 septembre après-midi, un circuit permettant aux personnes inscrites (contacter l'Office de tourisme) de visiter successivement des constructions contemporaines intéressantes.

   

Renseignements à l'Office de tourisme au 02 96 35 61 93

 

     

2007

    

Hogolo

Le Centre Culturel organisait des visites commentées des thermes gallo-romains du Hogolo, les samedi 16 et dimanche 17 septembre de 15h00 à 17h00 : rendez-vous sur le site.

Des présentations d'objets archéologiques complètaient le programme de ces après-midi.

  

Château et chapelle de Lézormel

Visites le dimanche 17 de 14h00 à 16h00

      

Château de Lesmaes

Visites le samedi 16 et le dimanche 17

Visites guidées 10h30, 11h30, 14h30, 15h30, 16h30

   

   

      

   

Circuit de découverte de l'Office du tourisme

  

L'Office du tourisme organisait des circuits de découverte du patrimoine en minibus les samedi 16 et dimanche 17.

36 personnes (capacité maximum du minibus, mais la demande était plus forte) ont au total ont participé aux visites qui couvraient le canton :

Plestin : Manoir du Quinquis, Maison Notre-Dame, Manoir du Leslac'h

Ploumilliau : Château de Lanascol

Trédrez-Locquémeau : Eglise paroissiale et enclos.

   

 

   

Ploumilliau

   

L'église de Kéraudy était ouverte le samedi 16 de 15h00 à 18h00.

L'église du bourg était ouverte samedi 16 et dimanche 17 de 15h00 à 18h00.

           

   

Journées du patrimoine (2005)

    

  

 "J'aime mon patrimoine" est le thème choisi par le Ministre de la culture en 2005 pour la nouvelle édition des Journées européennes du Patrimoine.

     

Aimer son patrimoine, c'est le protéger, le sauvegarder et le transmettre. Les journées du patrimoine doivent mettre en lumière l'action de tous ceux qui se mobilisent en sa faveur.

  

La Bretagne s'est depuis longtemps rassemblée autour de son patrimoine : 3943 monuments protégés, 21000 objets classés ou inscrits, 1700 sites archéologiques reconnus.

   

Les Côtes d'Armor est un des départements de France le plus richement doté en monuments classés.

 

  Pour en savoir plus : 

http://www.culture.fr

 http://www.culture.gouv.fr/bretagne

   

 

 

 

 

 

  

Retour vers haut de page

   

   

   

 

  

  

Sites & visites du Canton

     

(liste non exhaustive)

  

   

- Ploumilliau -

   

  

Eglise Saint-Milliau

XVIIème

(Voir aussi Eglise Saint-Milliau)

     

Eglise de Kéraudy

XVIème

    

  

  

- Trédrez - Locquémeau -

   

  

Eglise de Trédrez

XVIème

    

  

Eglise de Locquémeau

XVIème

       

  

Falaises de Trédrez

Ensemble de falaises vierges

Dans la Baie de Lannion, un des plus grands ensembles de falaises vierges de Bretagne. Un sentier de découverte permet d'accéder notamment à des éléments volcaniques anciens, à un étang protégé par 2 cordons de galets dont  la flore d'eau saumâtre est exceptionnelle.

Sur le GR 34.

   

Pointe de Dourven (Locquémeau)

Situé à l'embouchure du Léguer, sur la rive gauche. Le grand parc boisé, en majorité de pins entre lesquels serpentent plusieurs sentiers, offre un abri au promeneur . L'ensemble est bordé par les rochers et la mer, omniprésente : 180° de panorama sur la Baie de Lannion Sud (Locquémeau, Locquirec....) et Nord (embouchure du Léguer, Trébeurden, Ile Milliau..).

A la pointe Ouest, une galerie d'art contemporain propose des expositions et des animations variées.

       

   

- Tréduder -

   

Eglise Saint Théodore

XVIème - XVIIème

  

   

- Lanvellec -

  

   

Eglise et cimetière

XV - XVIème

Orgue historique Dalham

  

    

  

Château de Rosanbo

Propriété d'une même famille depuis 600 ans, le grand château témoigne du passé de l'un des plus vastes et des plus riches domaines de Bretagne

La visite porte successivement sur :

- la salle bretonne et l'intéressante collection de mobilier du Trégor,

- l'ancienne cuisine,

- la cave à cidre,

- le salon et la salle à manger XIXe siècle et son bel escalier de chêne,

- le salon et la salle à manger XVIIIe siècle reconstitués d'après les inventaires de l'époque,

- la remarquable bibliothèque.

Le château est entouré d'un très beau et vaste parc, oeuvre du célèbre dessinateur de jardins Achille Duchêne, composé de salles de verdure et d'une charmille voûtée parmi les plus longues de France.

Renseignements

Tél : 02 96 35 18 77

Fax : 02 96 35 10 30

   

 

 

 

 

  

Retour vers haut de page

  

   

  

  

 

  

  

Sites & visites du Trégor

Bro-Dreger

   (Côtes d'Armor - Aodoù an arvor )

   

(liste non exhaustive)

    

(le temps du trajet Plestin => Site est fourni à titre indicatif)

   

   

   

- Ploulec'h -

(15 minutes)

   

    

Le Yaudet 

     

Ex "Vetus Civitas" (vieille cité du Yaudet)

7000 ans d'occupation humaine

A l'embouchure du Léguer, au fond de la Baie de Lannion, se trouve le site du Yaudet, un petit promontoire qui offre un joli panorama et qui a constitué un site stratégique pour commercer et se protéger des invasions.  

8 hectares au total qui couvrent le port, le sommet, un imposant rempart gaulois, les vestiges romains...  jusqu'à l'anse de la Vierge. Il est possible d'imaginer ce fut la vie de la cité au temps des gaulois et de l'occupation romaine.

  

  

Poteries, armes, pièces de monnaie furent découverts sur place, mais malheureusement on ne peut les voir car il n'y a pas de musée local. Reste quelques traces comme la rosace gravée sur une pierre, des cercles enlacés au sol, les murailles...

La visite guidée (circuit) dure jusqu'à 3 heures. Elle permet de découvrir toutes les époques : néolithique, gauloise, gallo-romaine... sans oublier le débarquement d'Enora, la compagne de Saint Efflam, au temps des bretons. 

 Plus récemment, le sentier des douaniers, le bac et les passeurs...

Visite guidée (lundi 14h30) de Juin à Septembre.

Sur le GR.34

Renseignements

Tél : 02 96 35 61 93 

  

  

 

- Lannion (Lannuon) -

(25 minutes)

 

    

Lannion est la 2ème ville des Côtes d'Armor. Ville universitaire, elle est connue dans le monde entier pour ses activités de recherche, de développement et de production dans le domaine des télécommunications. Malgré tout, la ville a su préserver un coeur historique (maisons à encorbellement des XVe et XVIe siècles, hôtels particuliers des XVIIe et XVIIIe siècles, venelles pavées). Le petit commerce  y est très présent. Un important marché se tient tous les jeudis. La périphérie est très active : zone industrielle, zones commerciales, aéoroport. Une ligne de chemin de fer rejoint la ligne principale Paris-Brest. 

La ville, située dans le fond de l'estuaire du Léguer, se répartit sur les deux flancs de la vallée. Elle est très fleurie et possède des sites historiques très intéressants comme l'église de Brélévenez et son monumental escalier de granit aux 140 marches

   

    

L'église de Brélévenez

  

   

Le stade d'eaux vives

  

 

La vallée du Léguer

  

  Le Léguer est une des plus belles rivières à truites et à saumons de Bretagne (reconnue au niveau national) fréquentée par de nombreux pêcheurs. En été, anguilles, vairons et goujons sont aussi présents sachant que la meilleure période est septembre.

Les rives sont boisées, la flore est intéressante. La présence de loutres doit être signalée. Le Léguer voit l'hivernage régulier d'oiseaux d'eau.  

La vallée du Léguer peut conduire le randonneur de Lannion  jusqu'à Belle-Isle-en-Terre (voir Belle-Isle-en-Terre ci-après) via Tonquédec (voir Tonquédec ci-après). 

Sur le GR.34. 

    

  

   

   

  

- Tonquédec -

(25 minutes)

 

Le château de Tonquédec

   

 

  

   

- Loguivy-Plougras -

(20 minutes)

 

La forêt de Beffou

Le massif forestier de Beffou, 620 hectares, offre de multiples promenades.

Propriété du Conseil général des Côtes-d'Armor, la forêt est placée sous l'égide de l'Office National des Forêts. Il s'agit d'une véritable mosaïque de sentiers et de feuillus : hêtre, chêne, frêne, merisier, bouleau...

Les ifs y sont également présents : plus souple que le sapin, il ne pique pas. Le visiteur découvre des sapins, des chèvrefeuilles, des champignons (la cueillette y est réglementée), des mousses... bref tout ce qui compose un forêt.

La forêt de Beffou offre de multiples chemins, il est quasiment impossible de s'y perdre car elle traversée par 2 axes.  

Les visites guidées sont pilotées par une animateur du Centre forêt-bocage de la Chapelle-Neuve.

Des traces de chevreuil peuvent être observées. La forêt regorge d'oiseaux, dont des rapaces, et de petits animaux qu'il faut prendre le temps de découvrir.

Un chemin de randonnée (circuit Job, boucle pédagogique) permet de découvrir l'étang de Comprejou où la loutre fait quelques rares apparitions, une allée couverte datant de 2000ans AV. JC et une colline qui culmine à 322 mètres d'altitude.

Parmi les sorties proposées : "Sur la piste des animaux", Balade crépusculaire", "A-Dreuz ahg a-hed". 

Renseignements

Tél : 02 96 21 60 20

centre-foret-bocage@wanadoo.fr

      

  

- Belle-Isle-en-Terre -

(20 minutes)

 

  

   

- Perros-Guirec -

(35 minutes)

Station balnéaire de grande renommée (nombreux hôtels et résidences).

La station possède de grandes et belles plages dont la plage de Trestraou en bordure d'un parvis commercial (boutiques, restaurants, cafés, hôtels...) où se trouve un casino. Panorama avec vue superbe sur les 7 îles (voir ci-dessous), point d'embarquement pour les vedettes assurant leur visite. 

Le centre-ville est doté d'un grand nombre de commerces. Perros-Guirec c'est aussi un port de plaisance (bassin à flot) qui a accueilli à plusieurs reprises des étapes de grandes courses de voiliers (Figaro, Tour de France à la voile). Accueil de la patrouille de France chaque année en été.

Le trajet Lannion - Perros-Guirec se fait via une route à 4 voies. Le retour peut se faire via la route côtière (Ploumanac'h, Trégastel, Trébeurden...).

   

  

La Côte de Granit rose

  (voir Ploumanac'h ci-dessous)

     

   

Les 7 îles

      Archipel au large de la côte de granit rose. Réserve naturelle. 

Une des plus importantes colonie de France avec  27 espèces d'oiseaux nicheurs : macareux moine, pingouins torda, guillemots de troil... et surtout une colonie de fous de bassan

Possibilité d'accès uniquement sur l'île aux Moines. 

Visites guidées en Juillet et en Août en vedette.

LPO

Tél : 02 96 91 91 40

ile-grande@lpo-birdlife.asso.fr

     

   

- Pleumeur-Bodou -

(30 minutes)

  

Cosmopolis

Le Planétarium de Bretagne

Le Village gaulois

La Cité des télécoms et le Radôme

   

Le Planétarium de Bretagne

Un voyage aux confins de l'univers. Salle de projection hémisphérique climatisée.

Images à effet 3D et technologie numérique exceptionnelle, 1er planétarium numérique, l'un des plus grands d'Europe avec son dôme de 20 mètres et ses 273 places assises.

Spectacles et ateliers animés par des conférenciers.

Parmi les spectacles : "Le ciel le soir", "Voyage dans le système solaire", "L'aveugle aux yeux d'étoiles", "Si la lune m'était contée". 

Boutique de découverte avec souvenirs, livres, DVD, CD.

Ouvert de février à décembre

Tél : 02 96 15 80 32 ou 02 96 15 80 30.

www.planetarium-bretagne.fr

    

  

Cité des télécoms

  Plus de 2 heures de visite sur un site unique en France.

Découverte, animations, jeux interactifs, expositions, spectacles.

Le Radôme, sphère géante de 100 000 m3 abritant une antenne de 340 tonnes a été transformé en salle de spectacle et laisse place à la magie des images et de la musique. 

Objectif Mars : une exposition au parcours interactif propose un voyage scientifique et ludique inscrit entre réalité et virtuel.

La communication de demain : nouveaux réseaux, nouveaux services et nouveaux usages. "Tout capter" emmène le visiteur dans le monde de la 3ème génération de mobiles. 

Plonger dans un monde virtuel : en snowboard dans une session folle de surf cybernétique.

Tél : 02 96 46 63 80

www.cite-telecoms.com

   

   

  

Le Village gaulois

   Il s'agit d'un lieu hors du temps.

La première hutte gauloise fut construite en 1986. En dehors des reconstitutions (huttes....), plus de 20 jeux originaux attendent les visiteurs pour plusieurs heures de divertissement en famille.

Le village gaulois accueille 60 000 visiteurs par an.

 Restauration sur place.

Tél : 02 96 91 83 95

  

   

Divers

A voir également :  le menhir de Saint-Uzec (2500 ans av. JC, christianisé au XVIIe), l'allée couverte de l'Ile Grande (2300 ans av. JC). 

  

   

  

- Trébeurden -

(35 minutes)

  

  

L'Île Milliau

   

  

  

Les marais du Quelen

Marais entretenu par le pâturage de chevaux "Camargue". Bois, marais et mer se conjuguent harmonieusement. La végétation et la faune sont diversifiées.

Visites guidées et contées (histoires)en Juillet et Août.

Tél : 02 96 23 51 64

 

  

  

Les mégalithes

 

   

  

  

- Trégastel -

(40 minutes)

  

  

L'aquarium marin

  Un nouvel espace rempli de féerie marine.

contact@aquarium-tregastel.com

www.aquarium-tregastel.com

   

    

  

La vallée des Traouïéro

  Une vallée boisée et son chaos de granit rose, partagée entre Perros-Guirec et Trégastel. 

"Trouïéro" signifie la "vallée des vallées", ce nom date du temps de Louis XIV (désignation donnée par un cartographe). Cette vallée est un lieu imprégné de secrets et de légendes.

La vallée est répartie autour de 2 collines : le "petit Traouïéro" (Perros-Guirec) et le "grand Trouïéro" (Trégastel et Perros-Guirec) long de plus de 3 kms et abritant hêtres, frênes, chênes, bouleaux, érables, houx. La faune est variée : chevreuils, lapins, renards et écureuils. Des champignons... près de 152 espèces recensées dont 40 peu courantes. A signaler : un grand nombre de fougères (osmondes royales, langues de cerf...). La vallée conduit à la grotte des contrebandiers (et ses légendes).  

Avant de commencer la visite de la vallée, il peut être intéressant de passer par le moulin à marée près d'un étang artificiel où une faune et une flore particulières se sont développées.

Sortie nature de Juin à Septembre. 

Visite guidée (histoires et légendes).

Renseignements

Tél: 02 96 15 38 38

 

  

   

Forum de Trégastel

  Espace aqua-tonique : eau de mer chauffée à 30°, banquette massante, jaccuzi

Espace sport : Musculation, cardio, fitness

Espace détente

Tél : 02 96 15 30 44

Fax : 02 96 23 86 65

www.forum-tregastel.com

   

    

     

- Ploumanac'h -

(40 minutes)

  

La Côte de granit rose

  Les rochers de granit rose vieux de 300 millions d'années (voir la page "Géologie") ont été usés par la mer, leurs formes sont parfois surprenantes mais toujours majestueuses. La lande, les cristes marines, les oeillets de mer et les orchidées composent la bordure terrestre

Le sentier de découverte de 5 kms permet d'apprécier ce paysage unique.

Sur le GR.34

A visiter : la Maison du littoral.

Sorties nature pendant les vacances scolaires et de Juin à Septembre.

Tél : 02 96 91 62 77.   

 

    

  

- Tréguier (Landreger) -

(40 minutes)

 

 

  

- Paimpol (Pempoull)

(50 minutes)

 

Paimpol est un ancien port d'embarquement pour la pêche en Islande (immortalisé par Pierre Loti dans "Pêcheurs d'Islande).

Port, belles demeures du XVIe siècle, ambiance typiquement bretonne.

Nombreux évènements festifs et culturels : Mardis du port, Fête des islandais, Fête du Coco, Chapelles et manoirs en musique, Exposition "Entre terre et mer" (Musée de la Mer), Rallye nautique "Toutes voiles dehors". Marché médiéval : armuriers, costumiers, dinandiers, ferronniers, joailliers, menuisiers, monnayeurs, potiers, savetiers...., émail champlevé, ciselure sur métaux, cuir, maroquinerie, ganterie,  reliure... luthiers, troubadours, héraldistes, numismates, vitraux, enlumineurs, sculpteurs... (Tél : 02 97 24 53 21), Musique (Eglise N-D de Bonne Nouvelle).

  

    

Coco de Paimpol 

Le Coco de Paimpol est le premier haricot français à obtenir l'AOC (Appellation d'Origine Contrôlée).

C'est un marin qui, un jour de 1928, rapporta d'un voyage en Amérique latine une graine qui allait devenir une parcelle du patrimoine local : le Coco de Paimpol.

Chaque année, de Juillet à Novembre, toute une région se mobilise pour "plumer le Coco". Les cueilleurs investissent les champs et récoltent les haricots à la main.

    

       

   

Festival du Chant de Marin - Gouel Kan ar Vartoloded 

Paimpol 2007

3-4-5 Août 

www.paimpol-festival.com

    

    

  

   

Le vapeur du Trieux

Circulation en train à vapeur entre Paimpol et Pontrieux. Redécouverte de la splendide vallée du Trieux.

Une locomotive à vapeur (231 G 558, classée monument historique, âgée de 84 ans, fabriquée à Nantes) et son panache de fumée tire 6 wagons avec sièges en bois. Des hôtesses en habits d'époque racontent des histoires et anecdotes du pays. En chemin, arrêt au manoir de Traou-Nez, haut lieu de l'affaire Seznec, dégustation de produits locaux, musique bretonne. Animations spécifiques certains jours.

Possibilité de visite guidée de Paimpol avant le départ.

Exposition 100 ans de jouets dans de vieux wagons à la gare de Paimpol avec l'association Juno Bravo.

De Mai à Septembre 2006

Tél : 08 923 914 27

lavapeurdutrieux@wanadoo.fr

www.vapeurdutrieux.com

  

 

     

L'abbaye maritime de Beauport

Date du XIIIe siècle. Propriété du Conservatoire du littoral qui l'a acquise en 1992, l'Abbaye de Beauport est un lieu de mémoire et d'inspiration. La découverte du monument historique et de ses jardins romantiques est passionnante.

Plus encore, en période scolaire, des ateliers pédagogiques sont proposés (découverte ludique du patrimoine naturel et culturel de Beauport). Des promenades naturalistes sont organisées en Juillet-Août : "Beauport : protection, conservation et biodiversité", "Huit siècles de nature à Beauport", "L'alimentation à Beauport au Moyen Age" ; ainsi que des balades nocturnes : "Escale de nuit : déambulation au coeur de l'Abbaye et de ses jardins illuminés", "A toi de coeur : parcours conté".

L'Abbaye de Beauport est aussi un lieu d'exposition : de Juin à Septembre 2006 exposition "Peurs bleues, prendre la mer à la Renaissance" sur le monde marin depuis l'imaginaire fabuleux aux dangers réels.

Renseignements

Tél : 02 96 55 18 58

reservation.beauport@wanadoo.fr

www.abbaye-beauport.com

 

 

        

   L'Île de Bréhat

  (60 minutes + traversée)

    

   

     

- Ploézal -

(40 minutes)

     

Le château de La Roche Jagu

  Le château (domaine départemental), qui domine la vallée du Trieux, date du XVe siècle. Il a été magnifiquement restauré et est entouré d'un domaine de près de 75 hectares : parc et jardins, espaces boisés, promenades balisées. Le château, une imposante architecture, domine les berges de l'estuaire du Trieux. Entièrement rénové, il possède 19  cheminées ouvragées. Des remparts l'entourent. Dans le jardin : l'escalier d'eau, la palmeraie et ses parfums exotiques, les espaces de camélias (plus de 200 variétés). Au temps jadis, 3000 hectares de terres, métairies et communs constituaient le fief de La Roche-Jagu. Une quarantaine de vassaux et domestiques servaient les maîtres. Il appartient au département depuis 1958 (don).  

Des animations ont lieu l'été. Cette année, le thème choisi est "Le Lin" : de la culture au teillage, c'est tout un travail de mémoire qui a été retracé. 

Le château s'ouvre également sur des spectacles vivants. Baptisés "Arts du chemin", on y trouve aussi bien des représentants du cirque, des arts de la rue ou des chansonniers et musiciens. Dans le grand champs, une scène est installée qui accueille les têtes d'affiche de l'été (jazzman, clown, chanteurs, humoristes....).

Le château reçoit près de 190 000 visiteurs par an.

Situé sur l'axe Lézardrieux-Pontrieux (D787)     

Renseignements

Tél : 02 96 95 62 35

Fax : 02 96 95 19 68

chateaudelarochejagu@cg22.fr

 

   

   

- Pontrieux -

(40 minutes)

  

Petite cité de caractère.

Ville fleurie et pôle d'artisanat, qui met en valeur son patrimoine.

Pontrieux se trouve au creux d'une vallée, en fond d'estuaire (à 18 kms de l'embouchure), la marée y remonte. 

La ville doit son développement à sa situation de premier pont sur la rivière (côte mer), d'où les échanges entre le Trégor et le Goëlo.

La prospérité naît aux XVe et XVIe siècle, le développement continue progressivement jusqu'au XIXe. La ville prend alors sa physionomie actuelle.

Deux places triangulaires constituent le coeur de la ville. En se promenant on peut découvrir les maisons à pans de bois du XVIe et XVIIe siècle. A ne pas manquer : la maison dite "de la tour Eiffel" qui abrite l'Office de tourisme, les maisons à colombage dont la maison rouge ou encore la maison à figurines sculptées. A noter aussi, les grandes maisons de granit du XVIIIe et XIXe siècle. La fontaine en granit (XVIIIe siècle) est unique en Bretagne, son mode d'alimentation étant original : l'eau vient directement des fontaines en hauteur de la ville. L'église du XIXe se distingue des églises bretonnes classiques : lignes pures et même sévères, équilibre, décoration sobre.

De nombreux magasins sont signalés par de magnifiques enseignes de fer forgé.

Pontrieux, Pont sur le Trieux, possède de magnifiques lavoirs sur les berges de la rivière. Autrefois, la ville possédait des lavoirs municipaux où chacun pouvait s'y rendre. Cependant, les habitants les plus aisés (marchands, hommes de loi, négociants et armateurs) ne souhaitaient pas que leur linge soit montré en public. Aussi, chaque maison du centre ville a possédé son propre lavoir et s'assurait des services d'une laveuse. Un groupe de Pontriviens a entrepris de rénover ce patrimoine dans les années 1990. A ce jour, 50 lavoirs  peuvent être découverts par les visiteurs lors d'une visite en barque (tous les jours jusqu'au 30 septembre).   

 Le circuit des artisans d'art comprend un ensemble d'ateliers ouverts au public (tous les jours en juillet-août) : vitraux, mosaïques, peintures, poteries, fils de verre, sculptures, santons, jouets en bois, bijoux, objets en cuir... 

     

   

 

    

Sites & visites du Finistère Nord

     

(liste non exhaustive)

   

   

(le temps du trajet Plestin => Site est fourni à titre indicatif)

  

    

   

Le Trégor finistérien

  

   

 

Guerlesquin

 (10 minutes)

   

   

Petite cité de caractère. Ville-place,  toute en longueur : l'alignement des maisons de chaque côté bordent la place et la protège, comme un abri contre l'extérieur. Depuis le XVe siècle, l'unité architecturale de la ville est remarquable. Les maisons nobles à tourelles, corniches et lucarnes du XVe au XVIIe siècle se marient harmonieusement avec les simples maisons, séparées entre elles par des portes cochères. Au centre, se regroupe l'essentiel des monuments de la ville : le Présidial, ancienne prison qui tournait son aspect le plus guerrier côté entrée du bourg, l'église, les halles et la place du champ de bataille où s'entraînaient les milices.  

Les manifestations sont nombreuses : expositions dans les halles de Juin à Septembre, marché animé le lundi, salon des antiquités, championnat du monde de "Bouloù Pok"... sans oublier les nombreuses fêtes.

   

  

        

   

   

Plouigneau

(10 minutes)

             

    

Ecomusée de Plouigneau

   

Deux heures de visite pour un siècle d'histoire d'un village trégorrois. 

L'Ecomusée est composé de 3 espaces indissociables et complémentaires : la maison d'habitation, le hangar des machines agricoles et la rue des métiers

Battages, travail du grain... de multiples machines se sont succédées au fil du temps. Nombreuses sont celles qui ont été rassemblées, certaines étant porteuses d'innovations d'aujourd'hui. Passer des outils à main à la force du cheval, puis de la force du cheval à la traction motorisée (du travail silencieux de la terre au bruit des tracteurs) vous est proposé dans le hangar.

Le sabotier, le bourrelier et d'autres artisans animent la vie du village dans la rue des métiers.

Les reconstitutions de l'étable, de l'écurie et même de la soue à porcs  sont minutieuses. Un constat : aujourd'hui encore, la sauvegarde du savoir-faire en matière de taille des pierres reste une préoccupation.

Après le travail des champs, la famille se retrouve dans "la pièce à vivre".

Ouverture du 1er Avril au 31 Octobre.

Tél : 02 98 79 85 80

ecomusee.lametairie@wanadoo.fr

www.ecomusee.plouigneau.fr

        

   

       

      

    

Guimaëc

(15 minutes)

      

    

Beg an Fry

   

Une côte sauvage entièrement préservée avec 8 kms de sentier côtier.

Une aire de pique-nique a été installée en surplomb près de la plage. Sur place, une stèle rappelle qu'il s'agit d'un haut lieu de la Résistance.

La petite plage de Venizella, au sable fin et aux eaux turquoise, accueille les baigneurs.

Le  vallon est entretenu par des Higlands Cattles.

Un moulin restauré se trouve à 300 mètres de la plage.

Plus haut, le Musée des traditions du Trégor (ouvert du 15 Juin au 15 Septembre) dispose de plus de 2000 pièces en situation 

(Tél : 02 98 67 64 77).

 

   

      

      

   

    

Primel-Trégastel

(20 minutes)

      

      

Pointe de Primel

   

Une position stratégique à travers les siècles.

Au Nord-Est  de la Baie de Morlaix, il s'agit d'une pointe granitique surmontée par un grand rocher qui surplombe la mer de près de 50 mètres. La pointe est séparée de la presqu'île par "Le Gouffre", un couloir de 2 mètres de large, dont les roches plus tendres ont été érodées par la montée de la mer il y a 10 000 ans.

La presqu'île est due à la rencontre de 2 courants, dont l'accumulation des dépôts a formé sur une longueur de 35 mètres, ce que les géologues appellent une queue de comète.

Les vikings y ont pris pied dans les années 800 à 900. Les anglais s'y sont installés pendant la guerre de 100 ans, et même après, comme tremplin pour l'invasion du continent. Vers 1490, les morlaisiens aménagent le site en poste de vigie. Pendant les guerres de la ligue, les espagnols, alliés des ligueurs, en font une place forte. Sous Louis XIV, Vauban y installe une batterie de 2 canons en complément du renforcement du Château du Taureau (voir ci-après). Plus tard, Napoléon 1er décrète le blocus continental et fait construire la "Cabane des douaniers" pour surveiller les parages.

     

      

        

    

Plouezoc'h

20 minutes

   

   

Caïrn de Barnenez

  

Avec les alignements de Carnac (4000 menhirs érigés entre 5000 et 2000 ans av. J.C, dans le Morbihan), les mégalithes de Locmariaquer (3 ensembles mégalithiques : grand menhir, tumulus et Table des Marchand datés de 6500 ans, dans le Morbihan) et le Caïrn de Barnenez à Plouézoc'h près de Morlaix , la Bretagne possède 3 grands sites mégalithiques. 

La presqu'île de Kernéléhen dominant la Baie de Morlaix porte à son sommet un monument unique datant de plus de 6000 ans : le grand caïrn de Barnenez.

Cette sépulture néolithique, la plus grande d'Europe, constituée de 11 dolmens, est faite de dalles de granit pesant plusieurs tonnes.

Illustration du "savoir-faire" mégalithique, cet ensemble révèle ainsi de façon éclatante la maîtrise technique très aboutie des sociétés préhistoriques.

Centre des monuments nationaux

Caïrn de Barnenez, Plouézoc'h

Tél : 02 98 67 24 73

Fac : 02 98 79 51 58

barnenez@monum.fr

    

   

       

   

      

   

    

Morlaix (Montroulez)

 (20 minutes)

  

    

La ville de Morlaix est située sur la ligne de séparation du Léon côté Ouest et du Trégor côté Est.

Morlaix est une ville encaissée dans une profonde vallée ouverte sur un chenal long et sinueux qui donne accès à la mer (Baie de Morlaix). Elle est traversée par un viaduc (chemin de fer) de taille impressionnante qui surplombe le coeur de la ville. 

Le centre historique comprend un ensemble de rues, ruelles et monuments : la grand rue avec la Maison à Pondalez, un modèle unique d'habitation à pans de bois et de nombreuses statues de saints et de grotesques,  la maison de la Duchesse Anne rue du Mur, la rue Ange de Guernisac, l'église Ste Mélaine, le Musée des Jacobins... En fait, le Musée de Morlaix comprend 2 entités : la Maison à Pondalez (oeuvres et objets ayant trait à l'histoire de Morlaix) et les Jacobins (2 expositions temporaires par an, une salle pédagogique...). Morlaix possède un magnifique théâtre.

La vocation maritime de Morlaix a donné richesse et prestige à la ville du XIIe au XVIIe siècle. Morlaix vit alors, comme maintenant, au rythme des marées. Les pêcheries et sécheries deviennent une véritable industrie, puis les morlaisiens accèdent au trafic maritime international à la fin du XVe siècle, comme transporteurs puis comme armateurs et marchands. Morlaix exporte alors des toiles de lin produites dans la région, des cuirs tannés, du papier, des grains, du beurre, du suif, du saindoux tandis que les bateaux ramènent vins, eaux-de-vie, raisins, figues, amandes, oranges... du Sud , aciers, fers et goudrons du Nord de l'Europe. De nos jours, près de 600 bateaux, essentiellement de plaisance, remontent vers Morlaix et son écluse, ses pontons (200 places, 30 à quai).

Morlaix possède 4 paroisses : Saint-Matthieu, Saint-Melaine, Saint-Martin et Ploujean. Dans l'église de Ploujean on trouve les parties romanes les plus anciennes. La 1ère pierre de Saint-Melaine a été posée en 1489. La tour Saint-Matthieu est l'un des premiers monuments de la Renaissance en Bretagne (1548). Les 4 orgues de ces églises font de Morlaix la capitale des orgues historiques en Bretagne

Morlaix possède une zone commerciale active située en bordure de la RN12, une gare SNCF, un aéroport (le site abrite le siège de la compagnie Brit'Air).

   

            

    

Les Maisons à Pondalez

    

La richesse créée par l'activité commerciale  maritime a laissé des traces dans l'urbanisme des XVe et XVIe siècles sous la forme d'habitations magnifiques, aux pans de bois et encorbellements, et dotés d'une conception très particulière,  à vrai dire unique.

A l'intérieur de ces maisons, des motifs de l'art gothique flamboyant ornent les colonnes de soutien des escaliers en vis, des "pondalez" décorés de "plis de serviettes". Une cheminée monumentale en granit sculpté se tient dans la pièce centrale.

Longtemps appelées "Maison à lanterne" (le mot "lanterne" désignait depuis le XIXe siècle la baie vitrée qui, aménagée dans la toiture, donnait de la lumière), elles sont appelées aussi maintenant "A Pondalez" terme qui désigne les galeries qui, à chaque étage, traversent par un côté la pièce centrale pour donner accès aux appartements côté cour.

Deux de ces maisons sont ouvertes au public : 

- La Maison à Pondalez du 9 de la Grand rue (Centre d'interprétation du patrimoine), Tél : 02 98 88 68 88

- la Maison dite "de la Duchesse Anne" rue du Mur Tél : 02 98 88 23 26

   

  

    

Baie de Morlaix, Château du Taureau

 (20 minutes + traversée)

   

Perché sur un îlot, dans la Baie de Morlaix, sa silhouette fait penser au célèbre Fort Boyard de la télévision.  Le château a été construit en 1542 sur l'îlot rocheux du Taureau afin d'assurer une protection vis à vis des anglais.  Louis XIV le fait réaménager par Vauban au XVIIIe siècle, il est agrandi à cette occasion. En 1721, le château est détourné de sa vocation première (défense) et devient une prison. Désarmé en 1890, le château du Taureau se transforme en résidence d'été. Il est occupé par la DCA allemande pendant la Seconde Guerre Mondiale. Le fort retrouve un usage civil en 1960 et accueille jusqu'en 1980 une école de voile. Le monument se dégrade ensuite rapidement. A partir de 1989,  un nouveau projet est lancé. 2006 voit  la fin des travaux et  le château du Taureau est ouvert à la visite. Un service de navettes a été mis en place au départ de Carantec (Léon) et de Plougasnou (Le Diben, Trégor finistérien). La visite commence dès l'embarquement : commentaire sonore et remise d'un document donnant l'histoire du château.

Le pont-levis franchi, la visite des 3 niveaux de l'édifice peut commencer : découverte de la vie des habitants, visite de l'intérieur des casemates (pièces à l'abri des tirs ennemis) et des cellules, découverte de la maison du gouverneur. L'ambiance du XVIIIe siècle a été reconstituée dans certaines pièces : bruit du canon, lecture d'une lettre de prisonnier.... Des panneaux exposent la vie de la garnison, l'histoire maritime de la Baie de Morlaix, les étapes de la construction du fort édifié au XVIe siècle et reconstruit par Vauban au XVIIIe.

Renseignements

www.chateaudutaureau.com

    

     

     

Visite (survol) en avion 

 (15 minutes)

L'Aéro-club de Morlaix propose 3 boucles 

Boucle vers le Château du taureau et Carantec, boucle vers Roscoff et l'île de Batz, boucle vers Locquirec et Plougasnou.

Tél : 02 98 88 32 80

aero-club.morlaix@free.fr

www.aero-club-morlaix.new.fr

   

            

 

     

Le Léon

 

   

    

Le Léon à fer et à flots

(selon le point de départ 20 minutes, 30 minutes)

Circuit découverte de la baie de Morlaix, à pied, en Train (autorail) et en Bateau.

Les paysages du Léon et ceux de la Baie de Morlaix (côté Léon). Visite de Saint Pol de Léon (Cathédrale, Chapelle du Kreisker...). La Baie de Morlaix et le célèbre Château du Taureau (voir aussi ci-dessus).

Tél : 02 98 62 07 52

afer.aflots@laposte.net

www.aferaflots.org

    

   

   

Saint Pol de Léon

(Kastell Paol)

(30 minutes)

   

   

Une ville très commerçante dans un contexte agricole florissant.

 Le vieux Saint Pol mérite une visite approfondie. L'ancien palais épiscopal bâti en 1706, la Cathédrale (visites guidées), la Place du Petit-Cloître et la Maison Prébendale. Au centre-ville, la chapelle Saint Pierre et, majestueuse, l'aiguille du Kreisker, un clocher immensément haut. Les Portes Saint Guillaume, l'ancien grand séminaire devenu Couvent des ursulines. Enfin, les rues piétonnes.

Le tourisme technique présente un intérêt certain autour de la production légumière et florale de la zone, en commençant par la Maison de l'artichaut et en continuant par le Marché au cadran de la SICA.

     

       

   

La cathédrale

    

       

    

   

    

Carantec

(25 minutes)

    

    

     

   

Roscoff (Rosko)

(35 minutes)

    

Port, vieille ville, embarquement pour l'île de Batz, car ferry

    

        

    

Centre de découverte des algues

    

         

   

Maison des Johnnies et de l'oignon rosé

Ils traversaient la Manche et vendaient des oignons, de porte en porte, là bas, en Angleterre. Ils étaient appelés "Johnnies". 

Tél : 02 98 61 25 48

Fax : 02 98 61 19 38

maisondesjohnnies@wanadoo.fr  

      

     

     

Île de batz

  (35 minutes + traversée)

A moins de 1 kilomètre de Roscoff, se trouve une île, qui, baignée par le Gulf Stream, bénéficie d'une végétation spécifique (palmiers, agapanthes...). Le jardin exotique compte 1700 espèces de plantes rares

Le phare (44 mètres de haut) offre un panorama de l'ensemble de l'île.

L'île de Batz vit de son agriculture : artichauts, salades et surtout les pommes de terre (bien connue des gourmets) qui constitue la 1ère source de revenus. La circulation des tracteurs y est autorisée. La pêche reste une activité bien présente.

Le tourisme déjà bien implanté se développe encore. L'île possède plusieurs plages de sable fin.  

L'accès se fait depuis Roscoff par un service de navettes très facile à utiliser (trajet de seulement 15 minutes).

Renseignements

Tél : 02 98 61 75 70

www.iledebatz.com

   

  

  

   

Saint Vougay

(près de Landivisiau)

(45 minutes)

     

    

Château de Kerjean

   

Il incarne l'architecture de style Renaissance en Bretagne. 

Entièrement restaurée depuis l'été 2005, la demeure seigneuriale offre de nouveaux espaces à la découverte. Appartements de la Marquise, salles d'apparat, cuisines semi-enterrées... dédale de salles, multitude de décors sculptés, de mobilier, de boiseries, de couleurs peuvent y être admirés.

L'exposition "Architecture au corps" propose de décrypter la relation corporelle qui nous lie à l'architecture, relation quotidienne et banale dont l'importance mérite d'être soulignée. 

Tél : 02 98 69 93 69

Fax : 02 98 29 50 17

chateau@chateau-de-kerjean.com

www.chateau-de-kerjean.com

   

   

   

  

   

  

   

Les enclos paroissiaux 

  

  

   

L'enclos paroissial est le symbole de la richesse des temps passé et de la ferveur religieuse de tout un peuple. Les oeuvres d'art produites, de véritables joyaux d'architecture religieuse, ont su traverser les siècles et conserver leur beauté d'antan (le granit résiste au temps qui passe). 

Les teintes jaunes de la pierre de Logonna se marient parfaitement avec le kersanton qui se prête à une gravure fine (profusion des détails). 

Sculptures, portes  triomphales, clochers, calvaires, ossuaires.... à l'extérieur ; peintures et fresques, vitraux, retables, flamboyants, baptistères, chaires en bois sculpté... à l'intérieur.    

    

      

   

En quittant Morlaix, dans la direction de Brest, la RN 12 conduit à un échangeur vers Saint-Thégonnec pour une distance totale de 13 km. 

C'est le point de départ d'un circuit prestigieux, celui des enclos paroissiaux.

Renseignements

Tél : 02 98 68 33 33

ou 02 98 68 88 40

   

   

    

Saint-Thégonnec

   

L'enclos est un imposant ensemble architectural dominé par le clocher Renaissance.  Le Calvaire de 1610 illustre la passion du Christ.  L'ossuaire aux ouvertures encadrées de colonnes corinthiennes, abrite dans sa crypte des statues de chêne sculpté évoquant la scène du "Saint-Sépulcre". La porte triomphale massive est impressionnante.

A l'intérieur de l'église, belles boiseries du XVIIe siècle, le retable du Rosaire. La chaire, de 1685, caractérise  l'art breton de la sculpture sur bois

    

    

   

Guimiliau

   

Guimiliau se trouve à 7 km de Saint-Thégonnec.

Sur le calvaire, près de 200 personnages évoquent des scènes de la vie de Jésus. Sur le porche Sud de l'église, des scènes de l'ancien et du nouveau Testament. A l'intérieur de l'église en style flamboyant, les  bas-reliefs de la tribune d'orgue, la chaire et le baptistère en chêne sculpté. Près de l'église, l'ossuaire Renaissance

   

      

    

Lampaul-Guimiliau

   

A 3,5 km de Guimiliau.

L'enclos comprend une porte triomphale, un calvaire, une chapelle funéraire autour de l'église qui marie les styles gothique et classique. A l'intérieur, une très belle poutre de gloire supportant un groupe de la crucifixion. A droite, au bas de l'église, un baptistère à baldaquin. Le choeur possède de belles boiseries, stalles et retables du XVIIe siècle aux colonnes ajourées. 

    

       

    

Bodilis

   

A  quelques km de Lampaul-Guimiliau.

Monumental clocher à porche, nef lambrissée, sablières sculptées, porche latéral décoré et galerie des apôtres.

   

      

    

Saint Servais

   

A  4 km de Bodilis.

Le clocher est à double galerie. Bas reliefs historiques sur le socle de la croix du cimetière. L'ossuaire est classique. 

   

    

    

Sizun

   

A  quelques km de Saint Servais.

L'église possède un clocher impressionnant, une véritable flèche. Les soubassements de l'église et l'abside sont ceinturés d'une fresque. Le décor est riche : lambris, retables, frises, baldaquin, buffet d'orgue. Ossuaire Renaissance. Bel arc de triomphe.

   

      

    

Commana

   

A  quelques km de Sizun.

Calvaire, belle chapelle funéraire, porte triomphale, magnifique porche méridional. Retable à l'intérieur de l'église.

    

   

A visiter aussi : 

Plounéour-Ménez, Le Cloître Saint-Thégonnec, Pleyber-Christ et Plourin-lès-Morlaix.

     

    

Plougonven

   

 Le circuit des enclos ne serait pas complet sans Plougonven, qui se situe beaucoup plus à l'Est, près de Plouigneau (à une quinzaine de kms de Plestin-les-Grèves)

Clocher à galerie flamboyante. Porche du XVe siècle. Nombreuses gargouilles. Ossuaire à arcatures tribobées. Calvaire superbe à base octogonale, l'un des plus anciens de Bretagne.

   

      

    

    

   

Monts d'Arrée

    

   

    

Parc d'Armorique 

(Park an Arvorig)

(45-60 minutes selon le site, à l'exception d'Ouessant)

    

   

Le Parc Naturel Régional d'Armorique comprend : les Monts d'Arrée, le fond de la Rade de Brest (Landévennec, Le Faou...), la Presqu'île de Crozon et la Mer d'Iroise (Molène, Ouessant et les îlots intermédiaires).

20 Sites sont identifiés : Le domaine de Menez-Meur, Les Moulins de Kerouat, la Maison Cornec, la Maison de la Rivière, la Maison du Lac, la Maison des minéraux, le Musée de l'école rurale, le Musée de l'ancienne Abbaye de Landévennec, la Maison des Pilhaouerien et du Recteur, les Maisons du Niou (Ouessant), le Musée des Phares et balises (Ouessant), la Ferme des artisans, le Conservatoire Botanique National de Brest, la Maison des Vieux métiers Vivants, le Musée du Loup, Ty ar Gouren, le C.P.T.D.E Centre Permanent de Tourisme et de Découverte de l'Environnement, le Bassin de plongée Léo Lagrange, le C.E.M.O Centre d'Etude et de découverte du Milieu d'Ouessant et la Maison du Castor.

Parc Naturel Régional d'Armorique

Tél : 02 98 81 90 08

Fax : 02 98 81 90 09

contact@pnr-armorique.fr

www.parc-naturel-armorique.fr

   

     

    

Huelgoat 

(40 minutes)

   

Une des 3 forêts domaniales importantes du Finistère.

Le Massif du Huelgoat couvre environ 1000 hectares, 300 présentant un intérêt naturaliste véritable (site du réseau européen Natura 2000).

Une partie de la forêt jouxte la ville d'Huelgoat et son petit lac. Il s'agit de l'un des plus anciens sites touristiques du Finistère avec ses célèbres chaos rocheux (la roche tremblante, le Ménage de la Vierge, le Moulin du Chaos, la Grotte du Diable, la Grotte d'Arthus, la Mare aux sangliers, le Gouffre...) et son camp gaulois.

Le relief, le sous-sol granitique, le climat frais ont favorisé certaines zones  de beaux mélanges de chênes et hêtres avec des sous-bois d'ifs et de houx. Les manchons de fougères et de mousses montent à l'assaut des troncs et des blocs de granite. La faune est riche et variée : buse variable, bondrée apivore, autour des palombes, épervier d'Europe, hibou moyen-duc, loutre, écureuils... 

Les anciennes mines de plomb (ancien complexe industriel) constituent un site écologique pour les chauve-souris.

    Tél : 02 98 99 72 32

   

    

    

Sizun - Saint Cadou  

(45 minutes)

   

Maison de la rivière

Centre de découverte des rivières

   

  La Maison de la rivière propose un véritable retour aux sources, pour tout savoir sur l'écologie des rivières bretonnes. De la loutre au saumon, en passant par le castor, les rivières livrent leurs mystères.

La Maison de la rivière est un ancien moulin rénové par le Parc Naturel Régional d'Armorique, sur les bords de l'Elorn, dans un environnement préservé.

Expositions, aquariums, sentier d'interprétation, aire de pique-nique au bord de l'eau, boutique nature, point-info Parc.

Tél : 02 98 68 86 33

Fax : 02 98 68 85 55

maison-de-la-riviere@wanadoo.fr

www.maison-de-la-riviere.fr

   

        

   

Hanvec

(45 minutes)

     

Domaine de Ménez-Meur

   

  Le Domaine de Ménez-Meur a su conserver des paysages typiques des Monts d'Arrée constitués de landes, de prairies et de bois. Le domaine animalier a vu le jour en 1969. Ménez-Meur offre la possibilité de découvrir non seulement la faune domestique locale : moutons, chèvres, vaches... et sauvage : loup, sanglier... mais aussi la flore des Monts d'Arrée tout au long de sentiers balisés : circuit animalier de 3,5 km, forestier de 2,7 km et paysager  7,3 km

La configuration du domaine en fait un support intéressant pour des activités pédagogiques centrées sur la nature, activités s'insérant dans le cadre d'un projet scolaire. Divers services sont accessibles : visite guidée, expositions, aires de pique-nique, aire de jeux pour les enfants, dégustation de produits régionaux...

Renseignements

Tél : 02 98 68 81 71

Fax : 02 98 68 84 95

domaine.menez.meur@pnr-armorique.fr

       

     

      

Le Cloître Saint-Thégonnec

   

Le Musée du Loup (Mirdi ar bleiz)

   

  Animal mythique  qui hantait encore les campagnes il y a seulement 100 ans. 

2 salles exposent plusieurs aspects de l'histoire et de l'imaginaire du Loup. Des peintures produites par de jeunes enfants expriment les sentiments inspirés par cet animal. Un espace est mis à la disposition des artistes peintres ou sculpteurs. Une salle vidéo permet de mieux connaître "la vie des loups" et "Le loup en Bretagne"). Un conte de Patrick Ewen est illustré par un diaporama sur écran panoramique.

Tél : 02 98 79 73 45

musee.du.loup@wanadoo.fr   

      

    

   

Plounéour-Ménez

   

Abbaye du Relec

   

  L'Abbaye cistercienne du Relec se niche au coeur du Parc naturel régional d'Armorique.

L'Abbaye a été fondée en 1132, au bas des pentes des Monts d'Arrée. Les moines cisterciens, grands défricheurs, ont contribué au développement économique de la région. Vendus à la Révolution, les bâtiments sont ensuite tombés en ruine. Le témoignage de la présence des moines : une grande église romane, les vestiges de l'espace claustral, 2 étangs, une chaussée bordée de grands arbres, une fontaine monumentale et d'anciens jardins longés par de profondes douves. 

Le domaine s'étend sur plus de 8 hectares. Des animations et des expositions permettent de mieux le découvrir.

Le parc est en accès libre toute l'année.

Tél : 02 98 78 05 97

Fax : 02 98 78 09 55

contact@abbayedurelec.com

      

    

  

Argol

(70 minutes)

     

Maison des vieux métiers vivants

  

  Il s'agit d'un Musée "vivant" animé par une quinzaine de personnes qui font revivre les métiers d'antan : sabotier, vannier, fileuses, dentellière, brodeuse, tisserand, cordier, tourneur, forgeron, pêcheur, ramendeuses, et aussi la greffe, la fabrication du miel, les jeux d'autrefois, les objets insolites...

Ponctuellement, on peut y découvrir : crêpes, battage, écrémage du lait, cuisson du pain, fabrication du beurre, labours, lessive au lavoir, teinture sur laine, cerclage des roues, promenades en calèche,... Des journées à thème sont organisées : du lait, du cheval, du pain, du lin et du chanvre, de la laine, du cidre, de la moisson...

Renseignements

Tél : 02 98 27 79 30

Fax : 02 98 27 32 74

vieux-metiers@wanadoo.fr

www.argol.fr.st

       

    

    

Landévennec

(70 minutes)

     

Musée de l'ancienne Abbaye

  A la fin du Ve siècle, Saint Guénolé, un moine breton entouré de 11 frères, serait venu s'installer au détour de l'Aulne, dans une clairuère ouverte au soleil levant, pour fonder une première communauté.

L'Abbaye fut placée sous la protection des Comtes de Cornouailles jusqu'au XIe siècle. Elle connut un développement exceptionnel à la période carolingienne avant d'être incendiée par les Normands en 913. Reconstruite puis régulièrement restaurée et modifiée, elle fut occupée jusqu'au XVIIIe siècle, subissant à de nombreuses reprises les aléas de l'histoire.

Le Musée est construit à proximité des vestiges. Il relate aux visiteurs l'histoire mouvementée de ces lieux. A travers de nombreux témoignages matériels patiemment exhumés par les archéologues et la richesse des rares manuscrits issus du scriptorium médiéval, il restitue toute l'importance du monastère sur le plan historique et culturel pour la Bretagne.

Renseignements

Tél : 02 98 27 35 90

Fax : 02 98 27 35 91

musee.landevennec@wanadoo.fr

     

    

     

   

   

Rives d'Armorique

 

Entre Rade de Brest et Monts d'Arrée, au carrefour du Léon et de la Cornouaille.

   

   

   

Landerneau

(45 minutes)

  

   

Au croisement du Léon et de la Cornouaille, entre mer et rivière, Landerneau, cité de la lune, est une ville historique, ancienne cité portuaire au temps du négoce des toiles de lin. Membre de l'Union des Villes d'Art et d'Histoire de Bretagne, La ville a su préserver un riche patrimoine.

Le Pont de Rohan est l'un des derniers ponts habités d'Europe. Sous ses arches, les eaux de l'Elorn commencent à se mêler aux eaux salées de la mer. De part et d'autre, les ruelles, chargées d'histoire, se découvrent au fil des édifices remarquables : les maisons des XVIe et XVIIIe siècles, les hôtels d'armateurs, les églises Saint-Thomas et Saint-Houardon. Le visiteur remarquera l'utilisation du granit jaune (pierre de Logonna) qui donne aux édifices un cachet si particulier. 

Se promener le long des rives de l'Elorn est aisé compte tenu de l'existence de parcours aménagés (l'aménagement des berges a permis de ménager un véritable couloir naturel au coeur de la cité).  Une grande place est accordée à l'écologie (publication sur papier recyclé, récupération des eaux de pluie pour l'arrosage des installations sportives, désherbage thermique, éclairage "intelligent"dans certains écoles, tri sélectif...) et au développement durable (la ville a mis en place un Agenda 21 doté d'un comité de pilotage).

    

    

 

   

   

Daoulas

(50 minutes via Landerneau)

      

      

Daoulas, tout au fond de la Rade de Brest, est entourée de collines qui lui servent d'écrin. C'est la cité de l'eau, l'eau vive qui coule sous ses ponts, l'eau de la rade qui baigne ses rives au rythme de la marée.

Verdure, eau, mer et vieilles pierres (dont la pierre jaune de Logonna) vivent ici en harmonie totale. 

En dehors de l'Abbaye, haut lieu de la culture, l'écomusée de la meunerie est installé au Moulin du Pont. La rue de l'église, bordée par des maisons anciennes, conduit le piéton à l'Abbaye. Sur le chemin, la visite de quelques galeries de peinture confirme l'attachement de la cité aux arts.

            

           

    

Abbaye de Daoulas

  

Edifiée au XIIe siècle, l'abbaye a vu se succéder une pléiade d'abbés jusqu'à ce que, suite à un déclin, elle tombe dans le domaine public.

Le jardin de l'abbaye est véritable bijou de sobriété et de fantaisie végétale. Le jardin médicinal du Moyen Âge (3500 m2) a été rénové et s'y promener est un véritable régal pour les sens. Dans le jardin des simples : 250 plantes poussent dans des parterres délimités. Le parc compte 120 arbres différents. Un potager et un verger contribuaient autrefois à nourrir les moines. A l'instar des parcs et jardins du département, des techniques alternatives ont été développées ce qui fait que,  pour les 6 hectares, les jardiniers utilisent moins de pesticides qu'un particulier pendant toute une année, allées, gazons et massifs s'en passent désormais. Les pins, céphalotaxus et châtaigniers sont de bonne taille. Le cèdre bleu de l'entrée qui occupe la surface de près de 150 m2 est à peine centenaire. Une zone est consacrée à la sauvegarde des (petits) moutons noirs d'Ouessant (qui par ailleurs, entretiennent très bien les prairies).

Le temps de promenade varie de 1 à 3 heures.

L'Abbaye de Daoulas c'est aussi les monuments historiques : cour, cloître, oratoire, vasque celtique, fontaine monumentale...

Le centre d'expositions internationales propose l'exposition "Visages des Dieux, Visages des hommes, Masques d'Asie", ceci jusqu'au 7 Janvier 2007. Les expositions de l'Abbaye de Daoulas constituent des évènements culturels majeurs de portée internationale.

Tél : 02 98 25 84 39

abbaye@abbaye-daoulas.com

www.abbaye-daoulas.com

   

    

  

   

   

Pays de Brest

   

  

Brest

(60 minutes)

      

La rade de Brest

   Il s'agit d'une véritable mer intérieure qui s'ouvre sur la Mer d'Iroise par un goulet (le Goulet). Le Cours d'Ajot, près du Château, offre un point de vue permettant de découvrir dans sa partie centrale : port de commerce et port de plaisance à gauche, port militaire à droite

La Rade permet à chacun de naviguer en toute sécurité de Janvier à Décembre. Brest y dispose d'un grand port de plaisance renommé au Moulin-Blanc. Brest est le point de départ de nombreuses courses célèbres (tours du monde à la voile) et d'excursions dans la rade ainsi que vers les îles avoisinantes (Molène, Ouessant). De nombreuses activités nautiques sont proposées par une douzaine d'associations : voile légère, kayak, aviron, plongée, nage avec palmes et aussi des raids sportifs (www.pro-raid-aventure.com).

   L'accueil est permanent (Station nautique).

Renseignements

Station nautique Rade de Brest

Tél : 02 98 34 64 64

Fax : 02 98 34 64 60

station-nautique@brest-metropole-oceane.fr

www.brest-metropole-tourisme.fr

 

   

  

Musée de la Marine

  

  

   

Océanopolis

  

  

   

Conservatoire Botanique National de Brest

Spécialisé dans le sauvetage des plantes menacées.

Le Conservatoire Botanique accueille, dans ses serres et son jardin, l'une des plus importantes collections du monde d'espèces végétales en danger.

Le jardin : Très beau parc paysager de 22 hectares, où les plantes menacées provenant de France et du monde entier sont cultivées en association avec des végétaux de collection et d'ornement.

Le pavillon d'accueil : Lieu d'exposition et d'information.

Les serres : évocation de 4 milieux exotiques sur 1000 m2. La majorité des espèces présentées dans les serres sont des plantes menacées de disparition en nature originaires des DOM-TOM et des îles du monde entier.

Parc Naturel Régional d'Armorique

Tél : 02 98 81 90 08

Fax : 02 98 81 90 09

     

   

    

 

 

  

 

 

 

 

  

Retour vers haut de page

       

<< Retour vers accueil >> Le bord de mer >> La campagne Sites & visites

    

________________________________

   

* * *